Beaucoup de gens continuent de penser que boire du vin avant d’aller se coucher serait à l’origine d’une prise importante du poids. Cette conception a été démentie par les résultats des recherches menées par les enseignants de l’université de Harvard et de Washington. Ils ont scientifiquement démontré que la consommation du vin est un apéritif qui contribue à réduire un pourcentage élevé de masse graisseuse.

Profitez des propriétés antioxydant du vin pour accélérer la perte de poids

Les chercheurs de ces deux universités américaines ont repéré la présence d’un antioxydant dans le vin appelé « resvératrol ». En effet, il est un polyphénol appartenant à la famille des stilbènes, qu’on retrouve dans plusieurs végétaux tels que les raisins, le café, les cacahuètes… C’est un antioxydant qui combat l’obésité jusqu’à 70%. Les scientifiques de l’université de Washington ont réalisé une expérience sur les souris, et ont prouvé que cette découverte est un brûleur de graisse efficace. Elle transforme la graisse blanche en graisse beige, utile pour une perte considérable du poids. Elle élimine les lipides, aide à prévenir l’obésité et à maintenir le corps en forme. De plus, le resvératrol favorise l’augmentation des gènes qui améliorent l’oxydation des graisses alimentaires. Ce qui permet de décharger l’organisme des masses graisseuses. En outre, il lutte contre le dysfonctionnement métabolique et les maladies cardiovasculaires. Compte tenu de l’ensemble de ces vertus, le vin a été intégré dans la plupart des programmes minceurs. Ceux, qui continuent de croire que cette boisson est entièrement déconseillée pour un régime hypocalorique, n’ont aucune idée de ses propriétés minceurs. Dans une certaine mesure, cette réserve, émise à l’endroit du vin est à prendre en considération.

Évitez toute consommation abusive du vin et optez pour des aliments qui contiennent du resvératrol !

Si les chercheurs américains ont voulu illustrer les propriétés minceurs du vin, ils n’ont pas pour autant en fait une prescription au point de se noyer dans l’alcool. Le but est d’éclairer l’opinion de ceux qui jusqu’ici considèrent que prendre un à deux verres de vin avant d’aller dormir pourrait favoriser la prise de poids. Cette étude vient juste rompre avec toute interprétation abusive du vin. Notez que ces chercheurs n’ont pas donné du vin rouge aux souris pendant l’expérience, mais plutôt du resvératrol en dose concentrée. Ainsi, s’il faut résumer les résultats de leur rapport, seul cet élément contenu dans le vin est l’origine de la perte de poids. Il est donc préférable de manger des raisins que de boire quelques verres de vin rouge, car ils contiennent une quantité élevée de polyphénol.

boire du vin
boire du vin

Par ailleurs, il est important de relever que les études ont été expérimentées sur des animaux et non sur des êtres humains. Du coup, il ne serait pas objectif d’avoir une position tranchée sur les propriétés minceurs du vin. D’un autre côté, certains chercheurs s’interrogent sur la pertinence des études américaines. Ils affirment qu’il est complètement démesuré d’appliquer les résultats d’une expérience menée sur des souris à des humains. Ils soulignent également le fait que le vin brûle principalement les graisses brunes. Or, l’espèce humaine possède plus de graisse brune à la naissance. Une fois adulte, elle diminue considérablement. Par contre, il a été certifié qu’un gramme d’alcool contient 7 calories. Cette contenance correspond à deux fois plus que les sucres de 4 kcal/g. Un verre de vin équivaut ainsi à 3 morceaux de sucre en termes de calories. Aussi, la transformation de l’alcool alimente la fabrication d’acides gras. Ce qui représente un danger pour le foie et le tissu adipeux de l’abdomen.

Catégories : Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *